Château de la Croix David par Louis Meneuvrier : du vin plein les oreilles!

Les points communs entre musique et vin : jouer la bonne note et trouver le bon ton ! Louis s’y met…

Aujourd’hui, on s’intéresse à Louis Meneuvrier ! Mais qui est ce jeune homme au nom hors du commun me direz-vous ?

Louis, du haut de ses 24 ans, est un jeune homme originaire des Côtes de Bourg, passionné de musique et de vin, aux idées qui fusent et aux projets qui pétillent (ndlr : pas comme son vin…)

Sortir du domaine familial pour mieux revenir

Tout a commencé au cœur du domaine familial des Côtes de Bourgs où il a été initié au métier de vigneron depuis sa plus tendre enfance. Du haut de ses 12 ans, il part en pension à Tivoli dans la ville de Bordeaux où toute l’aventure commence. Il rencontre des inconnus, pour devenir des connaissances dont la relation évolue au grade d’amis pour finir  en un noyau fort de proches avec qui il travaille aujourd’hui.

Musique et vin résonnent sur la même note

Quand on l’interroge, il nous affirme que la musique et le vin sont des passions pour lui depuis tout petit et il ne peut pas envisager une seule seconde de dissocier les deux.

Il commence la musique au lycée. La formule est assez simple : un groupe de potes du même lycée, et un amour en commun pour la musique. Les MOON sont nés ! Louis prend la place du batteur : « c’était pas vraiment un groupe très sérieux à la base mais la musique, on la prenait vraiment au sérieux».  Entouré de musiciens professionnels depuis toujours et, même si ce groupe n’a été fondé que pour le plaisir, pas question de faire n’importe quoi pour autant. La musique, c’est sérieux… non mais !

Point of view moon

MOON explose à bordeaux, il a envie d’envisager un avenir professionnel pour sa passion.

Il prépare alors ses valises, quitte son vignobles et Bordeaux pour entrer dans une école de médiation culturelle dans le spectacle vivant à Paris. A cette époque, MOON deviennent un groupe semi professionnel (avec les groupies et tout et tout). Ils se dotent d’un manager et d’un tourneur pendant un certain temps avec la communication et tout le tralala qui va autour. Mais pour eux «se coller les exigences d’un label même pas en rêve ! ». C’est pour ça que leur disque met du temps à voir le jour mais devrait sortir en autoproduction sous les formats vinyle dans les prochaines  semaines.

Point of view moon 1

La révélation

Mais attention ! Cette année est une grande année ! Certes, Louis n’a pas fait d’études dans le vin, l’œnologie ou l’agriculture, mais il a vécue depuis ses premiers souffles au rythme de la propriété familiale. Il sait donc comment tailler, vinifier, faire les vendanges, conduire un tracteur…Ouh, quel homme ! Ses géniteurs l’ont immergé dans ce monde rapidement pour qu’il reprenne le domaine un jour. Ses parents et lui-même se donnent donc 3 ans pour parfaire ses connaissances et reprendre la propriété dans sa globalité (productions et commercialisions des différentes cuvées) d’ici là. A l’heure actuelle, il met au point, aux côtés de son père, une cuvée de prestige sortie à 5 000 exemplaires avant de s’attaquer aux autres vins de la propriété dont il devrait maitriser la production rapidement.

Sonne l’heure de la réunion harmonieuse

« Le côté intéressant dans tout ça c’est les deux facettes de ma vie que j’ai réussi à réunir grâce au Festival VIE SAUVAGE ».

La première édition de ce festival qui se déroule depuis 2012 au sein de la citadelle de Bourg-en-Gironde était en fait son projet de fin d’étude pour obtenir son diplôme. Ses amis, dont Guillaume Dupeyron (Eugene) ont été là pour le soutenir et rendre le projet viable mais cela découle d’une initiative personnelle pour réunir ses deux passions : le vin (de Bourg) et la musique.

Ce festival fut un succès puisqu’il a réussi à faire venir 500 personnes pour la première année. Sur place, dégustation de vin et concerts en tous genres sont à consommer, sans modération…

Point of view LOUIS

Une aventure qui ne fait que commencer

Cette année, le festival VIE SAUVAGE a accueilli 1200 personnes pour sa seconde édition. Louis, non peu fier, nous confesse « la première édition était plus timide, beaucoup de proches et de gens venaient de Bordeaux ou de Charente principalement pour nous soutenir. Pour cette  seconde édition on a eu des gens qui sont venus de toute la France : Metz, Nimes, Nice, Marseille, Toulouse, principalement grâce à notre tête d’affiche : Fauve. On a donc fait 1200 entrées sous une pluie battante. A croire que les gens venaient vraiment se mouiller pour la programmation et les dégustations. C’est un moyen de promotion du territoire. On a inclus le patrimoine local avec des dégustations des vins des côtes de bourg : c’est une petite victoire ».

Point of view cuvée vie sauvage

Par la même occasion, un partenariat a été crée entre VIE SAUVAGE et le Château La Croix-Davids (propriété des Meneuvrier) pour faire une « cuvée vie sauvage » qui fut relayée par FAUVE (qui ont apparemment dû apprécié cette attention dans leur loge).

Pour Novembre, notre jeune entrepreneur et son équipe préparent déjà  une session d’hiver du festival à l’Iboat, le 28 Novembre, toujours sur le même concept et dans la même philosophie : dégustation de vin de Bourg et concerts à gogo.

On lui tire quand même notre chapeau et lui souhaitons bon courage pour la suite parce que ce petit vigneron entreprend quand même de grandes choses !

Les liens pour suivre toutes ses activités :

https://twitter.com/LaCroixDavids

https://twitter.com/VieSauvage

https://twitter.com/lesmoon

Charlène.