Si on t’avait demandé il y a trois ans comment tu te voyais à 30 ans, tu aurais répondu sans équivoque : consultant dans une agence de pub parisienne en vogue, vivant dans un appart d’un quartier populaire, rempli de meubles chinés au salon vintage du carreau du Temple.

 

Aujourd’hui, tu as quasiment tout ça et pourtant…

 

Tu te souviens du temps où tu parcourais les sites afin d’être au courant de tous les events de la capitale avant tes potes. Tu n’hésitais pas à mettre une alerte Webcal pour chopper les places à 40 euros de la Weather. Une fois sur place, l’excitation retombait un peu. Poussé par la quête du cliché photographique viralement attractif, tu tentais de t’ambiancer sur une musique sans grand intéret beaucoup trop forte. Puis, tu finissais pas rentrer en taxi pour le même prix que ton billet d’entrée même pas deux heures après ton arrivée.

 

Après un réveil difficile et une gueule de bois rassurante pour ta vie sociale, tu t’habillais rapidement pour réjoindre ta bande au nouveau resto coréen. Un sandwich avalé en vitesse le cul étroitement posé sur une chaise partagée avec ton pote, une addition plus salée que ton repas, t’avais ton compte.

 

Ton dimanche ressemblant bizarrement à ton samedi, tu rentrais chez toi tranquillement pour mater 7 à 8 en pensant déjà au programme du weekend prochain.

 

Ce temps n’a pas vraiment changé, tu t’es un peu assagi mais tu remplis toujours ton weekend d’expos et d’event cool. Tu t’es même mis au sport afin d’ajouter la corde healthy qui manquait à ton arc de parisien aguerri.

 

Pourtant, tu as beau essayer, te convaincre, tu n’y crois plus. Tu ne cesses de regarder ton calendrier scotché sur le mur décrépi de ton open space en comptant les jours qui te séparent d’une nouvelle échappée. Tu te surprends même à chercher quelques agences dans des villes du sud, matter les budgets : le saumon Delpeyrat ? Pourquoi pas…

 

Tu n’es pas dupe, tu sais que tu auras des moments de doutes et même d’ennui dans ta maison en bois dans Les Landes. Tu reprendras surement tes vieilles habitudes. Tu te pointeras à l’ouverture du nouveau concept store veggie d’Hossegor, tout en feuilletant le journal régional en quête d’un petit festival de cinéma d’auteurs.

Une vie quasi similaire certes, mais à un détail près : une vie qui sentira la pinède et le sel.

 

Elsa Vieljeuf

 

billetpov