Il n’y a pas besoin de millions de manoeuvres dans une vague pour définir ce qu’est le beau surf. Toujours plus loin, toujours plus haut. Le dernier Billabong Pro Tahiti nous a montré le toujours plus creux. On notera la performance de Jérémy Florès avec son 20/20 en série. Qu’il lui offre le trophée Andy Irons...