Chaque 21 juin c’est la même musique. Sortir, boire de l’alcool fort dans des bouteilles de soda, déambuler, croiser des hippies qui ont affuté leur djembé pour l’occasion, se dire que la musique est mauvaise. Célébrer chaque année cette initiative de gauche, dans un pays qui nous oblige à appréhender le 4ème art avec d’horribles...