Aujourd’hui Point of View analyse une tendance de communication qui tend à se développer et enfin à être reconnue par les marques, même généralistes.

Depuis longtemps on sait que l’art tient une part importante dans la communication.
Pour moi, jusque là on utilisait l’art dans une simple réflexion d’esthétisme, aujourd’hui la communication cherche à séduire les artistes, les musiciens, les gens du milieu de la mode grâce à des événementiels, des méthodes de vente particulières… Les entreprises se rendent de plus en plus compte de l’importance que prennent ces communautés, de l’influence qu’elles ont.

Ainsi en ce moment on peut trouver des actions de communication très chouettes.
On peut citer les actions de Nissan qui a monté un concours pour la réalisation de ses prochaines campagnes de pub en partenariat avec le magazine streetwear WAD. On a donc pu découvrir, ou redécouvrir, le travail du Creative Sweatshop, une collaboration entre deux artistes qui travaillent essentiellement avec les méthodes Origami, le pliage papier. Si vous naviguez sur leur site vous y trouverez tous leurs travaux, plus inventifs les uns que les autres.

Mais Nissan va plus loin pour la présentation de la Cube en créant un partenariat avec le magasin Colette à Paris. Ils ont ainsi créé trois boutiques éphémères à Paris, Londres et Milan en proposant des soirées spéciales: défilés, expos, concerts… Grâce à cela ils ont su amener plus de 20 000 personnes dans les boutiques.


Ensuite je citerais l’exemple encore plus récent de Citroën qui tente de redorer ses chevrons en ce moment. En effet, hormis le dévoilement de deux prototypes, dont un en partenariat avec le magazine GQ (à voir ICI), vous avez dû remarquer la nouvelle campagne de communication autour de la DS3.

Le 11 février dernier se déroulait la “anti-rétro night”, présentation de la nouvelle DS3 à la fondation Cartier, haut lieu de l’art contemporain. Un lieu pas comme les autres pour une soirée pas comme les autres, surtout quand on parle d’un constructeur automobile. On notait ainsi la présence de groupe comme le Naive new beaters ou encore le dj DATA.
Cette soirée était relayée dans des magazines underground comme Shoes-up via une invitation très spéciale.


L’idée de sortir de l’ordinaire et d’élargir sa cible est bel et bien là et une fois de plus le côté artistique est mit en valeur. Et puis on peut les féliciter pour leur nouvelle campagne Tv, certainement un clin d’oeil aux détracteurs de la DS3 pour sa non ressemblance aux anciens modèle. Pour ceux qui ne les auraient pas encore vus, on y trouve John Lennon ou Marilyn Monroe ventant les mérites du futur, et non de la nostalgie. Une communication intelligente et réussite.


La communication évolue de jour en jour, s’apercevant de l’importance de groupes sociaux émergents et jusqu’ici, il me semble, pas encore bien considérés. La culture street arty grandit chaque jour jusqu’à peut-être, grâce à son ouverture d’esprit, devenir les leaders d’opinion d’une majorité.